L'INFO DU JOUR
"Rêve de Dragon" :
33 ans après la première parution, une superbe réédition de ce JdR !

Rêve de Dragon est réédité. Voici déjà une petite présentation (1 minute 23 secondes) sur notre chaîne YouTube en cours de préparation (cliquez sur l'image ci-dessous) !

© Laurent Ryder

Rêve de Dragon JdR jeu de rôle - Scriptarium - Denis Gerfaud - nouvelle édition 2018


La Génèse : La première édition de ce JdR français fut publiée par les Nouvelles Éditions Fantastiques (N.E.F.) en 1985, à une époque largement dominée par le mastodonte américain Donjons & Dragons (D&D/AD&D).
Dans un environnement décalé et des situations dans lesquelles les joueurs se retrouvent parfois plus dans des situations humoristiques ou cocasses plus que dramatiques, Rêve de Dragon séduit son public. Une version simplifiée de la seconde édition de Multisim (1993) sortit sous le nom d'Oniros en 1994. D'autres soubressauts éditoriaux vont se produire au fils du temps, jusqu'à l'arrivée de l'éditeur associatif Scriptarium qui donne une véritable renaissance au jeu avec une superbe troisième édition rendue possible grâce au financement participatif.

Le monde onirique de Rêve de Dragon :
Laissons la parole au descriptif du jeu lui-même pour que vous compreniez l'essence de ce JdR.
Le monde de Rêve de Dragon est, au dire de certains sages, rêvé par les dragons. Ainsi, le rêve est omniprésent. Parfois, il est difficile de le distinguer de la réalité. Chaque individu est à la fois rêvé par l'ensemble des dragons, mais aussi par "son" dragon. Tous les dragons rêvent le monde en commun.
Lorsqu'un être meurt (dans Rêve de Dragon vous verrez que l'on ne meurt jamais vraiment), son dragon se réveille (il cesse de rêver), mais les autres dragons, encore en sommeil, continuent à rêver l'être (ce qui explique que le corps du personnage reste "prisonnier" de ce monde).
Lorsqu'un être meurt, son dragon se réveille (c'est la fin de la partie pour le joueur), puis se rendort (le joueur doit créer un nouveau personnage pour jouer la partie suivante). Cette nouvelle incarnation peut, via le rêve, acquérir des compétences et des savoir-faire de ses prédécesseurs. L'ensemble des souvenirs d'incarnations du dragon forme l'archétype du personnage, qui peut donc avoir mille vies !
Lorsque un personnage meurt, le joueur a donc la possibilité de le rejouer à nouveau, avec les mêmes caractéristiques, mais des compétences, un métier et un passé différents. Il peut donc, par exemple, rencontrer les compagnons de son ancienne incarnation...

Les Trois Âges de Rêve de Dragon :
Quand tous les dragons se réveillent, l'illusion du monde s'écroule. Quand ils se rendorment, le cours de leur songe est modifié. La période qui s'écoule entre chaque réveil est appelé un Âge.
Lors du Premier Âge, les dragons vivaient avec d'autres créatures. La découverte de la magie par les mythiques gnomes les fit se réveiller en masse.
Le Deuxième Âge est celui des magiciens (appelés haut-rêvants, ils ont la possibilité de modifier le cours des songes des dragons), mais leur prolifération et leurs excès dans l'usage de la magie fut à l'origine de la seconde catastrophe.
Pour les joueurs, le jeu se déroule au début du Troisième Âge, dans un monde déchiré, éparpillé où les haut-rêvants sont assez mal vus... La technologie et la société sont situés dans un univers à mi-chemin entre le Moyen-Âge et la Renaissance.
Les multiples rêves sont reliés par des déchirures de rêve permettant le passage des uns aux autres. Ces déchirures sont des sortes de portes entre différents mondes : c'est par elles que sont arrivées les pires créatures peuplant le monde ! La plupart de ces déchirures sont à sens unique. Ainsi, lorsque l'on voyage, on ne sait jamais si l'on va pouvoir revenir sur ses pas, car on aura peut-être franchi, sans s'en apercevoir, une déchirure !
Quant aux créatures croisées ou rencontrées dans l'univers de Rêve de Dragon, elles peuvent être communes ou surprenantes...

Un monde décomposé en trois "niveaux" :
- les Basses Terres du Rêve sont le monde rêvé dans lequel évoluent les personnages
- les Terres Médianes du Rêve (endroit où les magiciens viennent puiser l'énergie du rêve pour pouvoir lancer leurs sorts) : on ne peut y accéder que par un état de transe (le demi-rêe;ve)
- les Hautes Terres du rêve, qui sont le monde des dragons : on ne peut accéder à cette expérience mystique que durant le sommeil, avec le risque d'y perdre son équilibre mental...

Un bref aperçu des règles :
Rêve de Dragon utilise un système de jeu à compétences et table unique de résolution.
Depuis le seconde édition, un personnage est défini par 14 caractéristiques (les livres-jeux utilisent eux une version très simplifiée avec 8 caractéristiques et 6 compétences) : Taille, Apparence, Constitution, Force, Agilité, Dextérité, Vue, Ouïe, Odorat-goût, Volonté, Intellect, Empathie, Rêve (capacité à accéder à l'essence du monde de RdD, notamment à son archétype et à la magie) et Chance. Elles vont de 0 à 20 et sont définies en répartissant 160 points *.

Initialement, elles doivent être comprises entre 6 et 15. On considère qu'un humain moyen a une moyenne de 10 dans chaque caractéristique.
Quatre autres caractéristiques découlent des précédentes : Mêlée = (Force + Agilité)/2, Tir = (Vue + Dextérité)/2, Lancer = (Tir + Force)/2, Dérobée = (Agilité + (21 - Taille))/2.
Le personnage dispose également de Compétences, exprimées par un nombre compris entre -11 et +11. Les compétences courantes commencent à -4, les compétences particulières à -8, les compétences spécialisées, les connaissances et les voies du Draconic (celles permettant la magie) commencent à -11.
Plusieurs autres peuples existent dans le monde de Rêve de Dragon et la création d'un personnage non-humain/non-joueur est, à peu de choses, identique à la création d'un personnage humain (ou PJ).

La santé :
Elle est représentée par deux scores : l'Endurance et la Vie. Ces deux caractétistiques diminuent avec les blessures, les empoisonnements ou les maladies. La Vie est calculée par (Taille + Constitution)/2, et l'Endurance est le plus grand des deux scores suivants : (Taille + Constitution) et (Vie + Volonté). Lorsqu'il perd tous ses points d'Endurance, le personnage sombre dans l'inconscience et perd immédiatement un point de vie. Lorsqu'il atteint zéro point de vie, le personnage entre dans le coma. Un système déterminé par la Constitution permet de savoir quand le personnage meurt.
Lorsqu'il fait des tâches fatigantes, le personnage accumule des points de fatigue qui s'éliminent avec des actions comme se reposer, ou manger certains mets culinaires...

La résolution des actions :
Elle se fait avec le lancé d'1d100 sous un seuil déterminé par une table unique de résolution à double entrée : on prend la ligne correspondant à la caractéristique concernée par l'action qui doit être résolue, et la colonne correspondant à la compétence qui doit être utilisée modifiée par une valeur de difficulté qui varie. La case qui apparaît au croisement indique le pourcentage de réussite de l'action qui doit être résolue. La marge entre le jet et le seuil indique elle la qualité de la réussite ou de l'échec.

Notre avis :
Lorsque l'on s'intéresse aux JdR, on ne peut faire l'impasse sur Rêve de Dragon.
La conception du monde de Rêve de Dragon est quelque peu amusante car elle s'avère elle aussi une métaphore du jeu de rôle lui-même : les joueurs imaginent ("rêvent") ensemble une aventure, un monde, tout en incarnant chacun un personnage... Lorsque la partie de jeu de rôle se termine, le joueur reprend contact avec la réalité (il se réveille) mais son personnage continue de vivre dans un monde imaginaire, sans que le joueur ait une réelle idée de ce que peut faire son personnage entre deux parties (surtout avec certains Meneurs de Jeu/Maîtres du Jeu)...

La parution de cette troisième édition, sublimée par les dessins de Rolland Barthélemy et Florence Magnin, est une occasion pour (re)découvrir ce jeu aussi original qu'intéressant.
Le temps est revenu, pour les dragons, de se remettre à rêver !
Longue vie aux rêves, longue vie aux Dragons !



Si vous aimez Alkemya, soutenez-nous...
Contribution libre : Merci de votre soutien !





Le jeu comprend les éléments suivants :
- Coffret (prix indicatif : 130 €) comprenant 1 livre "Invitation au voyage" (408 pp.), 1 livre de règles "Jeu de rôle d'onirique fantaisie" (508 pp.), et 1 paravent 4 volets recto/verso avec une face illustrée par Florence Magnin et l'autre face contenant un récapitulatif des différents tableaux destinés au Meneur de Jeu
mais aussi :
- Set de 9 dés
- Livret du Voyageur (prix indicatif : 16,50 €) contenant : Une feuille de personnage en 6 volets, une table des heures draconqiues en couleurs, des rappels pratiques de règles en trois volets (combat, soins, haut-rêve), et une grande carte des Terres Médianes du Rêve en couleurs.
- Un livre-jeu dans l'univers de Rêve de Dragon intitulé "Le Dîner de Conque" (prix indicatif : 13,50 €)
- Un Tarot Draconic de 21 cartes illustrées par Florence Magnin (aide de jeu au JdR avec notice explicative)
- Un jeu de 65 cartes intitulé "Queues de Dragon" (aide de jeu au JdR) illustré par Florence Magnin, Rolland Barthélemy et Jidus

©

Une présentation de toute la gamme actuelle.


À noter :
Il est possible de télécharger des feuilles de personnage pour le jeu à cette adresse :
http://scriptarium.fr/download/rdd-feuille-de-personnage/


LISTE des PUBLICATIONS :
Jeux et scénarios écrits par Denis Gerfaud :
- Rêve de Dragon, première édition (1985, N.E.F.) avec des illustrations de Jean-Charles Rodriguez, Roger Ronsin et Tignous.
- Les Galettes d'Oyoulé (1985)
- Les Miroirs des Terres Médianes (première édition)
- Le Cidre de Narhuit (1985)
- Au bonheur des Zyglutes (1986)
- Les Larmes d'Ashani (1986)
- Le Sacré Pinceau à barbe (1986)
- L'Empire du Roi-Joueur (1987)
- L'Auberge des derniers voyageurs (1987)
- Un parfum d'oniroses (1988)
- La Cité des Treize Plaisirs (1988)
- L'Élixir de haut-rêve (1989)
- À l'heure du vaisseau (1990)
- Le Trésor de Black Squirrel (1990)

Rêve de Dragon, seconde édition (1993, Multisim), avec des illustrations de Rolland Barthélemy et Florence Magnin.
- La Fontaine d'Ortigrise (1993)
- Pleure pas, Nineth ! (1993)
- Les Jeux de Tourmaline (1993)
- Les Voyages (seconde édition)
- Le Secret de Müringhen (1994)
- Un rêve en Boldzarie (1994)
- L'Œuf de Psiluma (1994)
- La Dame des songes (1995)
- Poussière d'étoiles (1995)
- Château Dormant (1995)
- La Ballade de Harpsichore (1996)
- Trois reflets d'anciens rêves
- Chez Nestiveqnen
- Le Maître de Shamatoo

Rêve de Dragon, troisième édition (2018, Scriptarium)

* Dans la première édition, les caractéristiques étaient tirées aléatoirement (1d10 + 5 répartis aux choix du joueur).

L. Ryder

Publié le dimanche 30 septembre 2018. Modifié le dimanche 07 octobre 2018 à 15h08.

Je vote pour cette série

Je vote pour cet album
bd bulle

Reve de Dragon JdR jeu de role - Scriptarium - Denis Gerfaud - edition 2018

Bookmark and Share
Scénario : Un JdR de Denis Gerfaud
Dessin : -
Couleurs : -
Éditeur : Scriptarium

Format : -
Collection : -
Série : Rêve de Dragon
Prix indicatif : Voir article. Coffret à 130 €
Autre : ? € l'unité
Extensions : ? € l'unité



guide DatART des jeux et jouets

guide DatART des livres et bandes dessinees

guide DatART des bijoux et pierres précieuses

guide DatART des acteurs du marché de l'art

Les Templiers : Histoire, Symboles & Légendes

Achetez mon produit sur PriceMinister
Le Pape, Le Roy & L'alchimiste
Laurent Ryder
28,00 €


Et vous, qu'en pensez-vous ?
Sujet du message Votre nom Votre réaction, à chaud, ou à froid...
Votre E-mail Inscription Mailing list

Retour au haut de page Retour au haut de page - Back to top